La CoFAM, par la voix de son président Marc Pilliot, réagit à la campagne d’affiche menée par la Fondation Nicolas Hulot du15 juillet au 8 août en France. L’image d’un sein dont s’écoule un liquide noirâtre utilisée pour frapper les esprits inquiète les professionnels de santé et les associations de soutien à l’allaitement maternel. Elle risque en effet d’induire les familles en erreur et de provoquer des sevrages dommageables pour la santé de l’enfant et de sa mère.

Oui, le sein est toujours sain, et les substituts industriels du lait maternel sont toujours inférieurs en qualité, y compris dans un environnement pollué. C’est pourquoi Marc Pilliot, au nom de la CoFAM, s’adresse à Nicolas Hulot et demande « de faire une mise au point dans votre campagne, voire de retirer votre affiche tellement ambiguë. »

A téléchargerLettre ouverte à Nicolas Hulot et sa réponse